Wanty, une histoire de famille

La création de l’entreprise Wanty date de 1946 lorsque Maurice Wanty, architecte de formation, fonde une entreprise spécialisée dans les travaux de maçonnerie et le petit génie civil. La firme construit des maisons individuelles et exécute des ouvrages en béton armé dans les différents sièges des charbonnages de la région du Centre. En 1954, elle s’installe à Epinois, aux portes de la cité binchoise. Elle se lance dans la fabrication de blocs et de hourdis en béton. Suite à la fermeture des premiers charbonnages et sous l’impulsion de son fils aîné André, Maurice Wanty investit dans l’achat d’une première pelle hydraulique et réalise des travaux de terrassement de maisons individuelles. Cette section de l’entreprise connaît un réel succès et s’étend rapidement vers la réalisation de travaux routiers.

L’arrivée de Michel Wanty, second fils de Maurice, ingénieur civil des constructions, contribue à donner dès 1971 son véritable essor à la société. Celle-ci se développe dans les travaux publics et privés et se diversifie dans les travaux d’assainissement, d’asphaltage, de démolition, de réhabilitation de friches industrielles ou encore dans la pose de conduites d’eau. En 1980, Wanty construit sa première centrale d’enrobage et crée la SA Tarmacs et Agrégats pour les activités de production d’asphalte, de béton, ainsi que pour le recyclage de matériaux inertes. En 1990, elle intègre la société Debliquit, un sous-traitant actif dans le transport par bennes.

C’est en 1998 que la troisième génération de Wanty fait son apparition dans ce qui est désormais devenu un groupe industriel. Christophe Wanty, ingénieur commercial et de gestion, rejoint son père Michel, tout comme Benoît Soenen, ingénieur agronome spécialisé dans l’environnement. La société entre alors dans une nouvelle ère, avec dès le début des années 2000 une politique accrue de diversification dans la maintenance d’engins de génie civil, dans la prestation de services en sidérurgie, dans le marquage routier, dans l’exploitation de carrières, le recyclage de déchets ou la pose de collecteurs. Elle exporte également son savoir-faire, avec la création d’une filiale française active dans la déconstruction et le rachat d’activités de démolition et d’assainissement dans le port de Gand.

Une stratégie industrielle entièrement axée vers la satisfaction du client, un travail de qualité, réalisé dans les délais impartis : voilà la philosophie du groupe Wanty qui maîtrise désormais l’ensemble des métiers liés de près ou de loin à la voirie. Des métiers répartis à travers une série de sociétés qui peuvent toutes se mobiliser et faire corps pour tendre vers cet objectif précis. A l’image d’ailleurs des membres d’une famille. Car malgré ses 750 travailleurs, le groupe Wanty a su rester une société familiale qui privilégie le contact humain et a réussi à insuffler cet esprit auprès de tout son personnel.

Une société et une famille fortement ancrées au cœur de leur région, puisque si la société –à l’étroit dans ses murs « historiques » – a quitté Epinois, c’est pour s’installer quelques kilomètres plus loin à Péronnes-lez-Binche, dans de nouveaux bâtiments taillés pour accueillir une entreprise en perpétuel développement et qui sait peut-être un jour, une quatrième génération d’entrepreneurs binchois.